CALLTIC, EN MISSION POURÉRADIQUER LA FRAUDE DANS LE MONDE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, OBTIENT UN FINANCEMENT DE 1,5 MILLION !

De Tijd : les fondateurs de Qbic et Immoweb investissent dans la société gantoise Calltic

Calltic, en mission pour éradiquer la fraude dans le monde des télécommunications, a obtenu un financement de série A, le 7 janvier 2020.

Le financement de 1,5 million d'euros et a été mené par le fonds Qbic II, qui possède une vaste expérience dans les entreprises technologiques. Akiles, une société d'investissement basée à Bruxelles, s’est ajoutée au consortium qui a souscrit au capital. Les investisseurs actuels de Calltic ; imec.istart et Luc Kindt, un investisseur dans la technologie, ont également participé à ce tour.

« Il y avait un vif intérêt pour ce projet en raison de la solide technologie de Calltic et du bilan de l'équipe de direction », explique Mme Sofie Baeten , associée gérante du fonds Qbic II. « C'est un plaisir de voir la grande valeur que la collaboration de Calltic avec l'un des partenaires universitaires de notre Fonds (UGent) apporte à la sociétéet à ses produits. »

Calltic a développé une nouvelle technologie pour détecter la fraude dans les télécommunications, surpassant largement les solutions existantes basées sur le CDR. La société a récemment remporté ses premiers contrats de détection de fraude avec des opérateurs mobiles en Afrique. Pour Calltic, cette phase réussie marque une étape importante dans le développement de l'entreprise. Avec cette levée de fonds, la société peut exécuter son plan de déploiement de son premier produit en 2020. La société a également déposé son premier brevet et se prépare à proposer de nouveaux produits.

« Nous sommes reconnaissants à la fois vis-à-vis de nos nouveaux et nos investisseurs actuels pour leur confiance et pour ce que nous avons prévu d'accomplir », a déclaré Guy Van der Meeren, PDG de Calltic. « Nous accueillons chaleureusement nos nouveaux investisseurs dans cette aventure de lutte contre la fraude chez les opérateurs de téléphonie mobile », poursuit-il. A ce jour, Calltic a levé près de 2 millions d'euros pour le développement de sa technologie et de son activité. Les perspectives de Calltic sont très prometteuses car sa technologie offre un contrôle de la fraude inestimable sur un marché qui subit une perte estimée à 5 milliards d'euros dans le monde due à la fraude.

À propos de Qbic

Qbic est un fonds interuniversitaire pour indépendants, start-ups et scale-ups. Qbic investit dans des spin-offs et de jeunes entreprises innovantes qui ont un lien technologique avec les universités et instituts de recherche partenaires de Qbic. Qbic est gérée par une équipe indépendante de professionnels chevronnés de l'investissement et des affaires. Le premier fonds Qbic – Qbic I – a été constitué en 2012 avec un capital de 40,7 millions d'euros et a investi dans 18 entreprises. Qbic I se concentre actuellement sur les investissements de suivi et les sorties. Le deuxième fond Qbic – Qbic II – a démarré en décembre 2016 et dispose d'un capital de 58,9 millions d'euros. Avec au total près de 100 millions d'euros à gérer, Qbic est l'un des plus grands fonds de spin-off interuniversitaires en Europe.

À propos d'Akiles

Akiles est une société d'investissementaxée sur le capital de croissance. Elle vise à soutenir la croissance des scale-ups belges et des PME traditionnelles, complètement en phase avec les dirigeants/fondateurs/actionnaires. L'équipe dédiée d'Akiles vise à aider les entrepreneurs à se développer plus rapidement et à entrer dans leur prochaine phase de développement. Elle a été lancée par Christophe Rousseaux, le fondateur et ancien PDG d'Immoweb, à la mi-2019 et a déjà réalisé trois investissements à ce jour.
Plus d'informations sur www.akiles.be

À propos d'imec.istart

Imec.istart - l'accélérateur d'entreprises d'imec - veut aider les startups dans la technologie à lancer leur idée d'entreprise avec succès. Le programme imec.istart offre une large gamme de services tels que l’investissement du capital de base (50 000 à 150 000 EUROS de financement de pré-amorçage), le coaching et le mentorat spécifiques à l'industrie verticale, l'accès à la technologie et aux installations de travail, l'accès à un large réseau (inter)national de partenaires et d'investisseurs et plus encore. Depuis son lancement en 2011, imec.istart a aidé plus de 200 startups dans divers domaines afin de se développer en tant qu’entreprises durables. Imec.istart est classée n° 1 dans le classement européen des 'Top University Business Accelerators' par UBI Global.
Plus d'informations sur www.imecistart.com

Contactez M. Guy Van der Meeren – +32 474 84 69 48
www.calltic.com

fr_FRFrench